Open Access Open Access  Restricted Access Subscription Access

“Most Anxious to Serve their King and Country”: Black Canadians Fight to Enlist in WWI and Emerging Race Consciousness in Ontario, 1914-1919

Melissa N. Shaw

Abstract


Sir Sam Hughes, the Minister of Militia and Defence, officially welcomed Blacks to join Canada’s war effort. However, when these Canadians tried to enlist in the “Great War” at various recruiting stations, they were rejected by local Commanding Officers based on racial grounds. Black Canadians then complained to Ottawa but were told that recruitment operated through a decentralized structure, which meant that Headquarters could not dictate the selection of soldiers at a local level. Denied this fundamental privilege of citizenship, Black Canadians responded using a variety of political activist methods and strategies to articulate their demands for full inclusion in the Canadian Expeditionary Forces. Focusing on Black Canadians in Ontario, this article sheds light on how wartime activism stimulated race consciousness and engendered pragmatic militancy approaches to confront anti-Black racism in Canada.

Invités officiellement par le ministre de la Défense et de la Milice, Sir Sam Hughes, à participer à l’effort de guerre du Canada, les Noirs ont tenté de s’enrôler pour la « Grande guerre » dans divers centres de recrutement. Au moment où ils ont cherché à le faire, ces Canadiens ont cependant été rejetés par les commandants locaux pour des raisons de race. Les Noirs canadiens se sont alors plaints à Ottawa, mais ils se sont fait dire que le recrutement s’effectuait de façon décentralisée, en d’autres mots, que le quartier général ne pouvait pas dicter la sélection des soldats à l’échelon local. Comme ce privilège fondamental de la citoyenneté leur était refusé, les Noirs canadiens ont réagi en faisant appel à diverses méthodes et stratégies de militantisme politique pour exposer leurs demandes d’inclusion complète dans le Corps expéditionnaire canadien. Axé sur les Noirs canadiens en Ontario, le présent article jette de la lumière sur la manière dont l’activisme en temps de guerre a stimulé la conscience de race et engendré des techniques pragmatiques de militantisme pour lutter contre le racisme à l’égard des Noirs au Canada.

 

 

 

 


Full Text:

PDF