Representing Crime in Words, Images, and Song: Exploring Primary Sources in the Murder of Mélina Massé , Montreal, 1895

  • Kathleen Lord

Abstract

Class, gender, and religious biases shaped the perspectives and evidence presented in portrayals of the murder in 1895 of a 30-year-old woman in Montreal. Different primary sources offered varying descriptions of the case, revolving around whether or not the victim, Mélina Massé, had been murdered by her allegedly abusive husband. This study draws on coverage in a variety of newspapers (including sketches of court scenes), two musical drama leaflets, and the defence lawyer’s response to reveal the venues for public voices in turn-of-the-century Montreal. Class bias is apparent in several Montreal newspapers that gave more excessive coverage of murder cases in working-class rather than in bourgeois milieus. Overall, the analysis suggests that evidence from these sources does not necessarily correspond to reveal accurate historical information. Les préjugés liés à la classe, au genre et à la religion ont conditionné les points de vue et l’information qui ont servi à décrire le meurtre survenu en 1895 d’une Montréalaise de 30 ans. La description du cas variait d’une source primaire à l’autre selon qu’on soit d’avis que la victime, Mélina Massé, avait été assassinée ou non par son époux prétendument violent. C’est en s’appuyant sur l’affaire ainsi que l’ont suivie divers journaux (y compris des sketches de scènes se déroulant en cour), les dépliants de deux comédies musicales et la réponse de l’avocat de la défense que cette étude révèle les tribunes dont le public se servait pour s’exprimer dans le Montréal du tournant du siècle. Plusieurs journaux de Montréal entretenaient clairement un préjugé fondé sur la classe, couvrant davantage les affaires de meurtre dans la classe ouvrière que dans la bourgeoisie. Dans l’ensemble, l’analyse donne à penser que l’information discordante provenant de ces sources traduit mal la réalité historique.
Section
Research Note