Les systèmes de transmission des avoirs familiaux et le cycle de la société rurale au Québec, du XVIIe au XXe siècle

  • Gérard Bouchard

Abstract

Dans un contexte de faible densité démographique, comment, à partir d'un seul patrimoine, pourvoir à l'établissement de plusieurs enfants? C'est la question que pose ici l'auteur, soucieux de comprendre les mécanismes de la reproduction sociale dans le Québec rural du XVIIe au XXe siècle. À partir d'exemples saguenayens, il montre quelles ont été les stratégies adoptées par les familles à cet égard et il en analyse les implications sociales. Rejetant une problématique conçue en Europe en fonction de terroirs pleins, l'auteur rappelle les principaux constats d'études traitant de la transmission du patrimoine en milieu rural nord-américain et propose d'étendre à d'autres régions de colonisation en Amérique du Nord — et à la vallée du Saint-Laurent des XVIIe et XVIIIe siècles en particulier — le modèle saguenayen de transmission des avoirs familiaux. To describe the mechanisms of social reproduction in Quebec from the seventeenth to the twentieth century, the author analyses inheritance patterns in the Saguenay region. He brings out the social implications of family strategies for division of estates among several children. Rejecting European models based on the assumption of full settlement of the land, he shows how the transmission of wealth from one generation to the next took place in a society initially characterized by low population density. Referring to other studies of inheritance patterns in North-American rural milieux, the author proposes general application of the Saguenay model to areas undergoing colonization, in particular, to the St Lawrence valley in the seventeenth and eighteenth centuries.
Section
Articles