Dynamique de la structuration de l'espace agricole : l'exemple de l'Est du Québec des années trente.

  • Oleg Stanek

Abstract

Une description de la distribution spatiale des activités agricoles, de l'intégration des cultivateurs dans les circuits commerciaux et de l'organisation productive de la ferme, dans l'Est du Québec, au cours des années précédant la Deuxième Guerre mondiale, nous fournit la base pour dégager le principe structurant l'espace agroforestier de cette région. Deux dimensions apparaissent pertinentes dans cette perspective. Tout d'abord, une propriété structurelle de la petite production, à savoir la ''pénibilité'' élevée de l'accumulation : elle fonde une propension à la multi-activité caractérisant certains espaces périphériques. Ensuite, les rapports entre l'agriculture et les activités forestières : ils se nourrissent de cette multi-activité mais aussi, à la faveur de certaines circonstances, ils permettent un "décollage" du développement agricole. Appliquée à la situation de l'Est du Québec, l'analyse de ces dimensions permet de rendre compte des variations du déploiement spatial du système agroforestier ainsi que de sa stabilité séculaire. Through a description of the spatial distribution of agricultural activities in Eastern Quebec in the pre-Second World War era, and of the integration of farmers into the market network, this article provides us with the background required to identify the principle governing this region's agroforestal space. Within this perspective, two dimensions seem particularly relevant. The first one is a structure of small production : i.e., the high effort factor involved in accumulation since it engenders a propensity towards the multiple activities which characterize peripheral spaces. The second is the relationship between agriculture and forestry activities. This relationship feeds upon the varied activities characteristic of peripherics but also, given certain circumstances, allows a "take off" of agricultural development. When applied to the prevailing situation in Eastern Quebec, the analysis of these dimensions enables one to account for the variations in the spatial distribution of the agroforestal system as well as its traditional stability.
Section
Articles