Taming "Bad Boys" of the "Dangerous Class": Child Rescue and Restraint at the Victoria Industrial School 1887-1935

  • Paul Bennett

Abstract

In late Victorian Canada child welfare reformers perceived a growing number of neglected, dependent and delinquent boys caught in a net of rapid social change. These reformers sought to restore neglected wayward and delinquent youths to the ''proper'' condition of childhood through institutional forms and reforms that provided both "rescue" and "restraint". The Victoria Industrial school was one institution which tried to rehabilitate boys from poor or working class families. By examining both the ideology and experience of the school, this paper demonstrates that the initial visions of child rescue evaporated as the reform school degenerated into a custodial total institution. Under that regime, society's restless 'bad boys' were reduced, in spite of active resistance, to classed and pathologized subjects. À la fin de l’ère victorienne au Canada, des réformateurs préoccupés de la protection de l’enfant se sentaient particulièrement concernés par le nombre grandissant de jeunes garçons négligés, dépendants et délinquants pris dans le filet d’un rapide changement social. Ces réformateurs cherchèrent par différents moyens de remettre ces jeunes rebelles et ces jeunes délinquants dans le droit chemin grâce à une série de réformes institutionnelles qui devaient pourvoir à la fois « délivrance » et « contrainte ». L’école industrielle de Victoria fut une des institutions qui essaya de réhabiliter ces garçons de familles défavorisées. En examinant à la fois l’idéologie et les pratiques de l’école, cet essai fait voir que les conceptions initiales en matière d’aide aux enfants se sont volatilisées au fur et à mesure que l’établissement dégénérait en asile. Sous pareil régime et en dépit de fortes résistances, les remuants ‘mauvais garçons’ de la société étaient classés et définis en tant que sujets pathologiques.
Section
Articles