Savoir et pouvoir dans l'univers des disciplines paramédicales : la formation en physiothérapie et en diététique à l'Université McGill, 1940-1970

  • Nadia Fahmy-Eid
  • Johanne Collin

Abstract

L'étude de la physiothérapie et de la diététique est intéressante à plus d'un titre. D'abord parce qu'il s'agit de programmes presque exclusivement réservés aux filles et implantés à une époque où ces dernières commencent à peine à accéder à l'université. Ensuite parce qu'il s'agit de deux professions définies très tôt comme des auxiliaires de la médecine et qui, de ce fait, gravitent constamment dans l'orbite d'un pouvoir médical en fonction duquel elles sont obligées de se définir. Rapports au savoir médical et rapports de sexes traversent donc en permanence l'univers de ces deux disciplines et constituent les deux pôles de notre questionnement. Par l'analyse des programmes et de l'organisation institutionnelle de la formation en physiothérapie et en diététique à McGill, nous visons à cerner le schéma qui préside à l'organisation des savoirs dans chacune de ces disciplines. Physiotherapy and nutrition are interesting topics of study in several respects. First, programs in both these fields are overwhelmingly dominated by women, and were introduced at a time when women were just beginning to enter university. As well, both professions were defined as satellites of medicine at an early stage and, as such, constantly orbit a medical power in relation to which they must define their scope. Thus, their relation to medical knowledge and male/female relations are constant factors in both disciplines, and comprise the focus of this study. By analyzing the physiotherapy and nutrition programs and institutional organization of McGill, we intend to grasp the logic underlying the organization of knowledge in both these disciplines.
Section
Articles