''The White Life for two'': The Defence of Marriage and Sexual Morality in Canada, 1890-1914

James Snell

Abstract


The two decades immediately preceding World War I witnessed a growing concern regarding social and sexual morality in Canada. This paper examines one aspect of that concern, marriage breakdown. Worried that the family as an institution was becoming unstable and that marriage, the basic bond of every family, was being undermined by increasingly lewd and improper behaviour, reformers acted to defend marriage and to enforce a rigid standard of sexual morality. This defensive reaction was particularly concentrated in the reformers' use of the state: laws were tightened or expanded, new statutes enacted or rejected, all to protect marriage. The result was an active reform movement which fits into the broader social purity movement in Canada and was related to the various child-centred reform movements, all of which aimed at strengthening and stabilizing the family.

Il y eut au Canada, au cours des deux décennies précédant immédiatement la Première Guerre mondiale, un souci grandissant des questions de morale sociale et de morale sexuelle, en particulier. Parmi les problèmes envisagés figurait la rupture d’unions matrimoniales, question qui fait l’objet du présent article. Irrités de voir l’instabilité menacer l’institution familiale, et des comportements jugés de plus en plus inconvenants ou impudiques miner le mariage, fondement de la famille, des réformateurs ont pris des mesures visant la sauvegarde du mariage et l’observance d’un rigoureux code d’éthique sexuelle. Cette réaction de défense se manifesta plus spécialement par un recours à l’État: la législation a été resserrée et son champ d’application étendu; de nouvelles lois ont été mises en vigueur; d’autres sont restées à l’état de projet, tout cela en vue d’assurer la protection de l’institution du mariage. Ce vif mouvement de réforme s’inscrit d’ailleurs dans un plus vaste courant visant à restaurer l’intégrité sociale au Canada. Il est également relié aux divers mouvements de réforme centrés sur l’enfant, et dont l’objectif commun était de renforcer et de stabiliser la famille.

Full Text:

PDF